Création d'un nouveau costume de...Duc. - AU BAL MASQUE

Aller au contenu

Menu principal :

Création d'un nouveau costume de...Duc.

ACTUALITÉS > NOUVEAUTÉS

Création d'un nouveau costume de...Duc.

printemps 2019

Duc de choiseul Au Bal MasquéTout d'abord, rendons un grand hommage à la maison "Tassinari et Chatel" (soyeux réputés depuis plus de 3 siècles et Entreprise du Patrimoine Vivant) qui nous a donné ce si beau coup de coeur! Sans eux, nous n'aurions pas imaginé de nous lancer dans l'aventure que voici.
Et quelle chance de pouvoir assister à la fabrication, ô combien délicate et raffinée, du futur Duc de Choiseul! Et un bonheur d'observer notre Cloé concentrée, inspirée, sérieuse, bien consciente qu'elle a là, dans ses mains, une matière extraordinaire à travailler, et une responsabilité de très haut niveau!

Quelle aventure!...

Tout d'abord, place à la reflexion, mûrie et approfondie par la lecture de livres consacrés à la mode ancienne, mais aussi ceux-là même qui ont formé des générations de costumiers et costumières. Après l'étude, la réalisation du patron en papier craft. Puis la coupe du tissu et de la doublure.
Le plus étonnant pour la néophyte que je suis a été la mise en forme de la pièce de poitrine: première couche de toile tailleur (en laine), plastron en toile de laine et crin, doublée d'une couche de ouatine. Toutes ces couches sont picotées au point de chevron. L'entoilage est alors posé sur un coussin tailleur puis repassé, ou plutôt caramélisé, pour donner à l'ensemble la forme définitive en arrondi qui permettra à la poitrine de bien prendre sa place. Le tout est alors bâti au tissu. Les passementeries et les poches sont cousues définitivement. C'est alors que le tissu peut être assemblé à la doublure. Les soufflets sont réalisés en accordéon et insérés dans les fentes dos. Le corps est terminé.
Puis viennent les manches. Pour que les revers soient bien rigides, 2 couches de coton épais sont assemblées avec une toile thermocollante très épaisse. Un picotage est également nécessaire avant  l'assemblage du tissu.
Les manches terminées peuvent être montées sur le corps de l'habit.
Ouf!... Quel travail!

Viendront ensuite les fabrications de la culotte et du gilet, que je ne raconte pas ici, car, même si elles seront réalisées avec la même application, elles ne présentent pas la même importance.

Voilà, je ne sais pas si je suis arrivée à vous faire saliver (!!!), moi, je me pâme!
Et devinez le temps passé à faire cette merveille?.....
 
Retourner au contenu | Retourner au menu